Florence Noël

CENT POETES BELGES de A à Z : Albert AYGUESPARSE

In Cent poètes belges de Philippe Leuckx, Citation - extraits, Sites auteurs-Blog-posts-articles on mars 9, 2014 at 8:45

A comme AYGUESPARSE (Albert)

_________________________

Albert AYGUESPARSE

 

Né en 1900. Décédé en 1996. Instituteur, romancier, critique et poète. Aux commandes de la revue « Marginales » jusqu’en 1990.
Auteur de « Neuf offrandes claires » (1923), de « Aube sans soutiers » (1932), de « La rosée sur les mains » et de « Le vin noir de Cahors » (1957).
Plus d’information biographique.
 

Fragment de « Le vieil âge » :

Le grand âge venu et toutes les défaites. Trop tard pour faire le compte. L’obscène sévérité du sort est là. Tarie la progéniture des rêves et tarie la violente fête de la découverte. Accepte ce qui te reste à vivre. Un rabiot de jours de l’aube à la nuit, un don de joies avares. Il vaut mieux ne pas mesurer les tristes travaux des hommes, toujours à refaire. O combien beau, combien fou fut l’apprentissage de ton existence.
(in « Lecture des abîmes », 1987)

DERNIERE PARUTION : Œuvre poétique 1923-1994, L’Arbre à paroles, 1994.

Article par Philippe Leuckx

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :